Urétrotomie endoscopique

|     Total confirmé 1.147.072|     Total décès 29.268|     Personnes hospitalisées 44|     Total tests 4.975.826|     Total doses vaccinées 13.189.345|     Nouveau cas 81|     Nouveau décès 0|     Nouveaux tests 1.370|    ***     Plus d'informations ici     ***


Urétrotomie endoscopique


Défintion

Urétrotomie endoscopique Tunisie prix tarif pas cherL'urétrotomie interne consiste en le traitement endoscopique du rétrécissement du canal urétral d'étiologie différente. L'objectif est d'inciser et d'ouvrir le canal urétral rétréci dans l'espoir que cette augmentation de calibre sera maintenue dans le temps

Les indications

Sténoses congénitales (valves urétrales) et acquises de l'urètre.

Intervention

L'incision endoscopique du canal urétral avec une lame « froide » peut être réalisée à l'aveugle (urétrotomie d'Otis) ou sous vision (urétrotomie de Sachse).
La chirurgie dure généralement quelques minutes et peut être réalisée sous anesthésie générale et loco-régionale. Parfois, une simple sédation du patient peut aussi suffire.

Récupération

Un cathéter vésical est laissé en place après la chirurgie. En l'absence de complications, la durée d'hospitalisation est de 1 à 2 jours.
Un saignement temporaire entre le cathéter et le méat urétral peut survenir dans la période postopératoire immédiate.

Résultats

Après le retrait du cathéter, il y a une disparition des symptômes obstructifs avec une amélioration des paramètres mictionnels. Dans les rétrécissements de l'urètre antérieur (péniens et bulbaires), les résultats positifs à long terme de l'urétrotomie interne (30 %) sont significativement inférieurs à ceux de la chirurgie ouverte de l'urétroplastie (90 %).
Dans la sténose de l'urètre postérieur (membraneuse et prostatique) l'urétrotomie interne donne de meilleurs résultats que dans le tractus urétral antérieur mais encore inférieurs à la chirurgie ouverte.

Avantages

 Moins invasive que la chirurgie ouverte (urétroplastie).
 La seule thérapeutique possible dans certains cas où l'urétroplastie risquerait de compromettre l'érection ou la continence urinaire.
 Pas de frais élevés.
 Faible taux de complications.

Inconvénients

 Faible taux de réussite à long terme.
 Non réalisation de l'examen histologique.
 L'atteinte de la paroi urétrale consécutive à une chirurgie endoscopique peut transformer une lésion urétrale courte et simple en une lésion plus longue et plus compliquée nécessitant une réparation chirurgicale plus complexe qu'avant le traitement endoscopique : cela représente l'inconvénient majeur de l'urétrotomie interne.

Complications

La perforation de la paroi urétrale (fausse voie) peut entraîner la formation de fistules urétrales et d'abcès périurétraux.

Suite opératoire

Traitement antiseptique urinaire jusqu'au troisième jour suivant le retrait du cathéter vésical.
Chez les patients porteurs d'une lésion cicatricielle urétrale potentiellement à risque d'évolution fibro-sclérotique avec récidive de la sténose, il est recommandé d'éviter toute action traumatique éventuelle sur la région génito-périnéale dans les mois suivant l'intervention : éviter l'utilisation de cycles, motos, tracteurs, chevaux; éviter les assises prolongées, en particulier sur les sièges rigides ; éviter les sports de contact qui peuvent provoquer des traumatismes dans la région touchée ; respecter les règles diététiques (éviter les vins blancs, les vins effervescents, la bière, les aliments épicés).
Au cours des mois suivant l'urétrotomie, le patient devra procéder à des contrôles périodiques pour évaluer la validité du débit urinaire et de la vidange vésicale : urodébitmétrie et échographie vésicale.
Si, sur la base de ces tests, il existe un doute sur une récidive de la sténose urétrale, l'urologue peut décider d'approfondir l'investigation avec une urétrographie rétrograde et mictionnelle et une urétroscopie.