• Convalescence dans notre clinique en Tunisie
    Tunisie Esthetic
    Aide, assistance, perfection
  • Chambre
    Le confort de séjour
    et de convalescence
  • Chirurgien de Tunisie Esthetic
    Meilleurs chirurgiens
    diplômés en France ou aux U.S.A
  • Equipe médical de Tunisie Esthetic
    Personnel médical
    hautement qualifié et expérimenté
  • Equipement médical de notre clinique partenaire
    Equipements médicaux
    ultra-modernes

Arthroscopie du genou en Tunisie

title

Arthroscopie du genou en Tunisie c'est quoi?

arthroscopie genou tunisie arthrscope prix tarif pas cherIntervention chirurgicale permettant l’exploration de l’articulation à l’aide d’un tube de quelques millimètres de diamètre, introduit dans le genou par plusieurs orifices (2 à 4) minimes (1 cm environ). Ce tube équipé d’une optique couplée à une caméra vidéo miniaturisée, est relié à un écran de télévision couleur sur lequel seront visionnés les principaux éléments du genou :
 Les cartilages du fémur, du tibia et de la rotule.
 Les ligaments croisés (antérieur et postérieur).
 Les ménisques (interne et externe).
 Les membranes synoviales.

Qu'est-ce qu'une arthroscopie du genou en Tunisie?

L'arthroscopie du genou est technique mini-invasive (2 à 3 incisions punctiformes), ce qui facilite la récupération fonctionnelle. Pendant toute l'intervention (effectuée au bloc opératoire sous anesthésie générale ou loco-régionale), le genou est gonflé avec du liquide (sérum physiologique).

Déroulemet de l'arthroscopie du genou en Tunisie

 Arrivée la veille ou le matin même signalez à l'infirmière toute fièvre récente même banale ou tout problème local, source potentielle d'infection (plaie, bouton, croûte...), cela risque d'annuler l'intervention.
 Généralement, une prémédication est prescrite (sédatif léger mais surtout relaxant).
 Anesthésie (locale, loco-régionale ou totale suivant les cas).
 Introduction des instruments puis exploration de l'articulation sous contrôle vidéo.
 Gestes chirurgicaux adaptés au cas à traiter.
 Enregistrements photos des gestes effectués (valeur médico-légale).
 Fermeture de la peau (fils résorbables ou pansements plastiques).
 Contention ou non par attelle.
 Transfert en salle de réveil.
 Sortie le jour même ou le lendemain si arthroscopie diagnostique, généralement 3/4 jours plus tard si geste thérapeutique (reconstruction d'un ligament en particulier).
 Délivrance du compte-rendu opératoire avec photos des gestes effectués.

Quels sont les résultats à attendre de l'arthroscopie du genou en Tunisie ?

Ce type d'intervention doit améliorer les symptômes présentés (douleurs, craquements, instabilité, raideur). Néanmoins, cette amélioration est variable suivant la pathologie en cause. Ainsi, la seule ablation d'un corps étranger permet d'espérer des suites rapides (quelques jours) alors que pour la reconstruction d'un ligament croisé.
Le bénéfice final ne doit pas être évalué avant plusieurs mois. L'avantage du traitement arthroscopique (sans abord chirurgical extensif classique) est la reprise rapide d'une vie quotidienne normale. Pour les patients immobilisés après l'intervention (nécessité due à l'attente d'une cicatrisation d'une lésion réparée), la récupération de l'autonomie est plus longue.

Quelles sont les complications l'arthroscopie du genou ?

Comme toute intervention, un accident anesthésique est possible. Il est actuellement rarissime. Les complications chirurgicales sont variées mais rares et le plus souvent bénignes:
 Gonflement du genou régressif en quelques jours (la vision arthroscopique n'est possible qu'en présence d'eau, qui diffuse progressivement dans les tissus adjacents au cours de la procédure).
 Ecoulement persistant de liquide au niveau des points de ponction (pour les mêmes raisons).
 Parfois, ce gonflement post-opératoire persiste plus longtemps et traduit souvent une activité trop importante. Il doit faire consulter s'il ne régresse pas et surtout s'il est accompagné d'une fièvre persistante et de douleurs.
 Citons également blessure d'une veine, d'une artère ou élongation d'un nerf (exceptionnel).
 Infection superficielle ou profonde (toujours redoutée et nécessitant le plus souvent une seconde intervention et un traitement antibiotique.
 Une des complications redoutée et moins rare est la survenue d'une phlébite, pouvant être la source d'une embolie pulmonaire. Elle peut survenir chez n'importe quelle personne opérée du membre inférieur et ce malgré la prévention par héparine en injection sous-cutané instituée de manière systématique.
 Enfin dans les cas difficiles l'impossibilité pour le chirurgien de parvenir à ses fins peut (rarement) rendre nécessaire une "conversion", c'est à dire une chirurgie "à ciel ouvert" .

Conclusion de l'arthroscopie du genou

L'arthroscopie du genou, procédure surtout thérapeutique aujourd'hui est devenue une technique de routine pour de nombreux chirurgiens. Ces indications sont désormais bien établies et n'évoluent plus beaucoup, seul le matériel utilisé change régulièrement. Elle permet de réaliser des gestes d'une haute technicité (reconstruction ligamentaire en particulier).
Il s'agit d'une approche peu invasive du genou, nécessitant une pratique régulière (on doit arriver au même résultat opératoire immédiat qu'en employant des techniques chirurgicales conventionnelles). Ces bénéfices sont indiscutables.Pour certains traitements, elle est devenue la technique de référence.