• Convalescence dans notre clinique en Tunisie
    Tunisie Esthetic
    Aide, assistance, perfection
  • Chambre
    Le confort de séjour
    et de convalescence
  • Chirurgien de Tunisie Esthetic
    Meilleurs chirurgiens
    diplômés en France ou aux U.S.A
  • Equipe médical de Tunisie Esthetic
    Personnel médical
    hautement qualifié et expérimenté
  • Equipement médical de notre clinique partenaire
    Equipements médicaux
    ultra-modernes

reparation Communication inter-auriculaire en Tunisie

title

Définition

La communication inter-auriculaire (CIA) (en anglais, atrial septal defect : ASD) ou inter-atriale est une malformation cardiaque congénitale fréquente. Elle correspond à la persistance d'une déhiscence dans le septum interauriculaire (cloison qui sépare les deux oreillettes), normalement hermétique après la naissance.
Cette communication anormale est responsable de l'apparition d'un shunt gauche-droit: une partie du sang revenant des poumons dans l'oreillette gauche regagne directement les poumons (via la CIA et l'oreillette droite) en court-circuitant la grande circulation.
Les CIA représentent près de dix pour cent des cardiopathies congénitales de l'enfant. Leur incidence serait donc proche de 0,70 pour mille naissances (soit entre 500 et 600 nouveaux cas chaque année en France). Elles s'observent deux fois plus souvent chez la fille que chez le garçon.

Avant la naissance

En raison des particularité de la circulation sanguine chez le fœtus ( voir circulation fœtale), il existe physiologiquement une large communication entre les oreillettes droite et gauche: le Foramen ovale. Par cette communication, le sang oxygéné venant du placenta par la veine ombilicale est dirigé préférentiellement vers le cerveau du fœtus via l'oreillette gauche, le ventricule gauche et l'aorte ascendante. Cet apport important de sang est par ailleurs nécessaire au développement des structures citées ci-dessus. En son absence, elles n'auraient à véhiculer que le flux sanguin minime provenant des poumons, soit 7 % du débit cardiaque fœtal seulement.

Après la naissance

Normalement, ces deux communications se ferment. La persistance d'une communication interauriculaire est anormale et résulte :
 Soit de l'absence de fermeture du foramen ovale, dénommée foramen ovale perméable (FOP ou PFO - patent foramen ovale - en anglo-saxon); Il ne s'agit pas à proprement parler d'une "malformation cardiaque" mais de la persistance d'une structure physiologique fœtale.
 Soit de la présence d'un réel défect (défaut de constitution) de la cloison interauriculaire, dénommée "communication interauriculaire".
Dans les deux éventualités, cette communication anormale permet le passage de sang du circuit à haute pression (oreillette gauche) vers le circuit à plus basse pression (oreillette droite). Du sang oxygéné, qui était destiné à la circulation générale systémique, se retrouve à nouveau dans la circulation pulmonaire, entrainant une surcharge de celle-ci et une hypervascularisation pulmonaire.

Traitement per cutané

L’implantation d’un dispositif de type ombrelle (Amplatz) par cathétérisme. Cette technique, employée pour la première fois en 1976, est utilisée largement depuis 1992. Elle consiste à introduire une prothèse rétractée de manière horizontale dans une veine de la jambe puis de la guider jusque dans le cœur. Arrivée au niveau de la communication, celle-ci est déployée de part et d'autre du trou tel un "yoyo".

Traitement chirurgical

La fermeture par suture directe, ou en utilisant une prothèse au cours d'une chirurgie cardiaque, à cœur ouvert, la première intervention de ce type ayant eu lieu en 1952.le traitement chirurgical est actuellement pratiqué pour les contre-indications au traitement per cutané:
 Communication interauriculaire de type non ostium secondum.
 Dans les communications de type ostium secundum, celle dont la mesure des berges ne permet pas d'accrocher la prothèse.
Les nourrissons et les jeunes enfants car le diamètre des cathéters utilisés ne permet pas de les introduire dans les vaisseaux.
Le traitement chirurgical pour les CIA et les CIV est la chirurgie à cœur ouvert. Le cœur est arrêté et ouvert, et le trou est refermé avec un matériel synthétique comme du Dacron ou un morceau de péricarde (le sac épais qui entoure le cœur). Les complications sont minimes et la durée du séjour à l’hôpital est d’environ trois jours.

Complications

Les complications sont celles qui sont liées à toute chirurgie à cœur ouvert. Pour les CIV, il existe aussi un faible risque de bloc cœur en raison de dommages causés au système de conduction du cœur (risque de 1 %). Il pourrait donc falloir insérer un stimulateur cardiaque.

Conclusion

On peut refermer bon nombre de CIA sans chirurgie. Pour ce faire, on insère un appareil d’occlusion dans le laboratoire de cathétérisme. Cette intervention n’exige pas d’incision chirurgicale et ne laisse aucune cicatrice. Il s’agit souvent d’une intervention d’une journée, bien que votre enfant puisse parfois devoir passer la nuit à l’hôpital. L’utilisation de cet appareil dépend de la taille de votre enfant et de la grosseur et de l’emplacement du trou.