Endoscopie des calcifications de l'épaule

|     Total confirmé 1.147.072|     Total décès 29.268|     Personnes hospitalisées 44|     Total tests 4.975.826|     Total doses vaccinées 13.189.345|     Nouveau cas 81|     Nouveau décès 0|     Nouveaux tests 1.370|    ***     Plus d'informations ici     ***


Tendinopathie calcifiante de l’épaule en Tunisie


C'est quoi ?

épaule calcifié endososcopie tunisie prix tarif pas cherL'épaule calcifiée est une cause fréquente de problèmes d'épaule. Elle survient principalement entre 30 et 50 ans et les femmes sont particulièrement touchées. On estime qu'un citoyen allemand sur dix a des dépôts de calcium dans un tendon de l'épaule, qui ne sont en aucun cas toujours douloureux. Si la douleur survient, elle est généralement soudaine et sans stress antérieur. En règle générale, il existe de fortes plaintes liées au mouvement - en particulier avec les mouvements au-dessus de la tête, mais aussi au repos la nuit.

Dépôts de calcium dans les tendons comme cause

Les tendons traversent l'articulation de l'épaule. Ils courent dans un espace étroit entre l'acromion et la tête humérale. Pour des raisons encore mal connues, l'organisme transforme parfois des cellules tendineuses en cellules cartilagineuses et stocke des sels de calcium (phase de formation). Les zones des tendons où le flux sanguin est critique ou où la pression est exercée par l'acromion sont particulièrement touchées. Les patients diabétiques semblent présenter un risque accru de ce phénomène.
Le processus de dépôt de calcaire peut durer des années et peut également être inactif pendant une longue période entre les deux. À un moment donné, les cristaux de calcium se dissolvent à nouveau et se décomposent (phase de résorption). À la suite des processus de remodelage, les tendons s'épaississent souvent, ce qui provoque une gêne. Les symptômes sont aggravés par des déséquilibres musculaires, c'est-à-dire lorsqu'il y a une disproportion dans la force des muscles entourant l'épaule, provoquant un frottement du tendon contre l'acromion. Il n'est pas rare que les athlètes de force qui s'entraînent principalement pour l'optique remontent la tête de l'humérus et pincent le muscle sus-épineux dans l'acromion.
Dans le pire des cas, les dépôts de calcium peuvent s'ouvrir et pénétrer dans la bourse de l'épaule. Cela se traduit souvent par une réaction inflammatoire aiguë extrêmement douloureuse.

Diagnostic par imagerie

L'épaule calcifiée doit être différenciée des autres causes de douleur telles qu'une déchirure tendineuse ou une arthrose. Les dépôts de calcium au niveau de l'attache du tendon peuvent généralement être bien mis en évidence par une radiographie de l'articulation de l'épaule et un examen échographique (échographie). L'étendue de toute bursite concomitante peut être particulièrement bien vue à l'échographie.
Seul le médecin peut vérifier si les dépôts de calcium identifiés sont réellement à l'origine de la douleur au moyen d'un historique médical précis et d'un examen physique. Il examine l'interaction des muscles des épaules, du dos et de la poitrine.

Thérapie de l'épaule calcifiée

Le calcaire guérit généralement de lui-même en quelques semaines ou quelques mois. Le traitement est généralement conservateur dans un premier temps, c'est-à-dire sans chirurgie.
L'administration à court terme d'analgésiques, appelés anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) tels que l'ibuprofène ou le diclofénac, aide généralement à lutter contre les premières douleurs aiguës. Dans certaines circonstances, une injection locale de cortisone peut être utile. Il a un effet anti-inflammatoire et décongestionnant et réduit la douleur pendant plusieurs jours.

La chirurgie est la dernière option

Si toutes les tentatives de thérapie conservatrice restent infructueuses sur une longue période de temps, l'ablation chirurgicale des dépôts de calcium peut être envisagée. Les dépôts de calcium peuvent être ouverts et éliminés dans le cadre d'une procédure peu invasive, l'arthroscopie. Le chirurgien, sous anesthésie générale, insère un endoscope très fin dans l'espace articulaire sous l'acromion et y élimine soigneusement les dépôts de calcium. Pour les personnes concernées, le succès peut être ressenti rapidement, car la douleur diminue considérablement et elles sont généralement complètement asymptomatiques en deux semaines. Cependant, il faut environ deux mois pour que l'épaule puisse supporter du poids et bouger à nouveau librement. Pour cette raison, des exercices ciblés sont (re)commencés immédiatement après une opération afin de maintenir la mobilité et de renforcer les muscles qui stabilisent les articulations.
Il est très rare que les dépôts de calcium reviennent. Cependant, une épaule calcifiée survient souvent des deux côtés (près de 40 % des cas).

Suites opératoires

Les suites opératoires peuvent être marquées par des douleurs, sans qu’il soit possible, avant l’opération, de le prévoir. Votre membre sera immobilisé dans une attelle pour une durée prévue par votre chirurgien. La rééducation va être débutée selon les habitudes et prescriptions de celui-ci.
Pendant la période postopératoire votre autonomie va être diminuée. La mobilité de votre épaule peut être diminuée, le temps que les structures réparées cicatrisent et se fixent solidement. Ce délai varie entre 6 semaines et 3 mois. Vous serez revu enconsultation et la rééducation sera adaptée à l’évolution de votre épaule. Ces délais sont variables et sont donnés à titre indicatif.

Complications

Les complications postopératoires immédiates sont rares. Comme toute chirurgie, il existe un risque d’hématome qui se résorbe en règle générales tout seul. Il peut exceptionnellement nécessiter une ponction évacuatrice ou un drainage chirurgical.
Il peut également survenir un trouble de cicatrisation cutanée. L’évolution est très souvent favorable avec la poursuite des pansements.
L’infection profonde est exceptionnelle. Elle peut nécessiter une nouvelle chirurgie et un traitement prolongé par antibiotiques. Il vous est fortement déconseillé de fumer pendant la période de cicatrisation, le tabagisme augmentant de manière significative le taux d’infection.
L’algodystrophie est un phénomène douloureux et inflammatoire encore mal compris. Elle est traitée médicalement et peut durer plusieurs mois (voire parfois des années), entrainant une prise en charge spécifique avec rééducation adaptée, bilans complémentaires et parfois prise en charge spécifique de la douleur. Elle est imprévisible dans sa survenue comme dans son évolution et ses séquelles potentielles.
La capsulite rétractile est une rétraction de la capsule de l’articulation entrainant une diminution de la mobilité passive et active de l’épaule. D’origine mal connue, elle récupère en un an environ mais peut parfois entrainer une raideur partielle séquellaire. Les lésions nerveuses sont exceptionnelles.

Résultats attendus

Le but de cette chirurgie est d’améliorer la fonction globale de votre épaule en faisant disparaître les douleurs. La tendinopathie calcifiante est une maladie de votre tendon, il n’est pas possible de retirer votre tendon sinon votre épaule risque de ne plus bouger. Il est donc parfois nécessaire de ne pas enlever toute la calcification afin de préserver votre tendon. Plus les calcifications sont limitées, meilleures sont les chances de guérison.
Des douleurs climatiques ou positionnelles peuvent perdurer avec le temps, mais la grande majorité des douleurs préopératoires disparaissent progressivement.
La chirurgie de la tendinopathie calcifiante de la coiffe des rotateurs de l’épaule est un geste chirurgical fréquent en orthopédie. C’est une opération qui donne de bon résultat en fonction du type de calcification opérée. Le but de cette opération est de faire disparaître le handicap induit par la lésion de coiffe. En l’absence de complication, cette opération permet au patient de retrouver une l’épaule physiologique pour son âge.