Athérectomie coronaire

|     Total confirmé 712.013|     Total active 1.292|     Total rétabli 685.508|     Total décès 25.213|     Personnes hospitalisées 116|     Total tests 3.053.773|     Total doses vaccinées 8.885.559|     Nouveau cas 150|     Nouveau guéri 68|     Nouveau décès 53|     Nouveaux tests 5.449|    ***     Plus d'informations ici     ***

athérectomie

titre

Qu'est-ce qu'une athérectomie?

athérectomie en TunisieUne athérectomie est une procédure pour enlever la plaque d'une artère (vaisseau sanguin). L'élimination de la plaque élargit l'artère, ce qui permet au sang de circuler plus librement vers les muscles cardiaques. Dans une athérectomie, la plaque est rasée ou vaporisée avec de minuscules lames rotatives ou un laser à l'extrémité d'un cathéter (un tube mince et flexible).
Cette procédure est utilisée pour traiter la maladie artérielle périphérique et la maladie coronarienne . Une athérectomie est parfois pratiquée sur des patients avec une plaque très dure ou sur des patients qui ont déjà subi une angioplastie et des stents, mais qui ont encore une plaque bloquant la circulation sanguine.

Qu'est-ce que la plaque?

La plaque est l'accumulation dans les artères de graisse, de cholestérol, de calcium et d'autres substances. Lorsque la plaque s'accumule, elle peut bloquer la circulation sanguine ou se rompre, provoquant des caillots sanguins. Cette accumulation de plaque s'appelle l' athérosclérose . L'athérectomie est un traitement de l'athérosclérose.

Comment se déroule une athérectomie?

La procédure d'athérectomie est réalisée dans un laboratoire de cathétérisme cardiaque. Avant une athérectomie, le patient reçoit des sédatifs pour l'aider à se détendre. Ensuite, un cathéter est inséré doucement dans une artère, généralement dans la région de l'aine ou du haut de la cuisse. Il est ensuite guidé à travers le vaisseau sanguin vers le cœur. Lorsqu'il est en place, le colorant est injecté à travers le cathéter et dans les artères coronaires. Une radiographie est prise pour aider le médecin à localiser la zone qui est bloquée ou rétrécie. Le médecin utilise ensuite de minuscules lames ou un laser, attachés à l'extrémité du cathéter, pour couper ou vaporiser la plaque.
Après l'athérectomie, une angioplastie ou une procédure de stent est parfois réalisée. Une fois le traitement terminé, le cathéter est retiré. La plupart des patients rentrent chez eux après environ 24 heures.

L’intervention est-elle risquée ?

Le taux de réussite de ce type d’intervention est excellent, puisqu’il est "proche de 99 %". Les complications sont donc rares, mais peuvent toutefois être "gravissimes". Les principaux risques sont :
 Une perforation, "l’artère étant souvent tortueuse, notamment chez la femme", explique le cardiologue. "Lorsque l’artère coronaire est touchée, cela peut mener à la tamponnade cardiaque, qui nécessite une opération en urgence.
 Un blocage de la fraise, pouvant entraîner une occlusion de l’artère, "d’où l’importance que ce geste soit réalisé par un cardiologue expérimenté. Il saura juger si le risque de l’intervention est plus élevé que le bénéfice".

Quel suivi médical ?

Après l’intervention, 24 heures de suivi en hospitalisation suffisent généralement. Par la suite, "le patient doit être revu dans les trois mois, soit par le cardiologue qui a réalisé le geste, soit par son propre cardiologue". Après quoi, le suivi médical doit être assuré et un traitement pris "à vie".