• Convalescence dans notre clinique en Tunisie
    Tunisie Esthetic
    Aide, assistance, perfection
  • Bloc opératoire
    Le confort de séjour
    et de convalescence
  • Chirurgien de Tunisie Esthetic
    Meilleurs chirurgiens
    diplômés en France ou aux U.S.A
  • Equipe médical de Tunisie Esthetic
    Personnel médical
    hautement qualifié et expérimenté
  • Equipement médical de notre clinique partenaire
    Equipements médicaux
    ultra-modernes

Traitements du cancer du pancréas en Tunisie

titre

Définition

Traitement du cancer du pancréas avec Tunisie EstheticLe cancer du pancréas commence dans les tissus de votre pancréas - un organe de votre abdomen qui se trouve derrière la partie inférieure de votre estomac. Votre pancréas libère des enzymes qui facilitent la digestion et produit des hormones qui aident à gérer votre glycémie.
Plusieurs types de croissance peuvent survenir dans le pancréas, y compris des tumeurs cancéreuses et non cancéreuses. Le type de cancer le plus courant qui se forme dans le pancréas commence dans les cellules qui tapissent les canaux qui transportent les enzymes digestives hors du pancréas (adénocarcinome canalaire pancréatique).
Le cancer du pancréas est rarement détecté à ses débuts lorsqu'il est le plus guérissable. C'est parce qu'il ne provoque souvent pas de symptômes avant de se propager à d'autres organes.
Les options de traitement du cancer du pancréas sont choisies en fonction de l'étendue du cancer. Les options peuvent inclure la chirurgie, la chimiothérapie, la radiothérapie ou une combinaison de ceux-ci.

Symptômes du cancer pancréatiqueé

Les signes et symptômes du cancer du pancréas n'apparaissent souvent que lorsque la maladie est avancée. Ils peuvent inclure:
 Douleur abdominale qui irradie dans le dos.
 Perte d'appétit ou perte de poids involontaire.
 Jaunissement de votre peau et du blanc de vos yeux (jaunisse).
 Urine de couleur foncée.
 La peau qui gratte.
 Nouveau diagnostic de diabète ou diabète existant qui devient plus difficile à contrôler.
 Caillots sanguins.
 Fatigue.

Quand voir un médecin

Consultez votre médecin si vous ressentez des symptômes inexpliqués qui vous inquiètent. De nombreuses autres conditions peuvent provoquer ces symptômes, de sorte que votre médecin peut vérifier ces conditions ainsi que le cancer du pancréas.

Les causes du cancer du pancréas

On ne sait pas ce qui cause le cancer du pancréas. Les médecins ont identifié certains facteurs susceptibles d'augmenter le risque de ce type de cancer, notamment le tabagisme et certaines mutations génétiques héréditaires.

Comprendre votre pancréas

Votre pancréas mesure environ 15 centimètres de long et ressemble à une poire couchée sur le côté. Il libère (sécrète) des hormones, y compris l'insuline, pour aider votre corps à transformer le sucre dans les aliments que vous mangez. Et il produit des sucs digestifs pour aider votre corps à digérer les aliments et à absorber les nutriments.

Comment se forme le cancer du pancréas

Le cancer du pancréas survient lorsque les cellules de votre pancréas développent des changements (mutations) dans leur ADN. L'ADN d'une cellule contient les instructions qui indiquent à une cellule ce qu'elle doit faire. Ces mutations indiquent aux cellules de se développer de manière incontrôlable et de continuer à vivre après la mort des cellules normales. Ces cellules qui s'accumulent peuvent former une tumeur. Lorsqu'elles ne sont pas traitées, les cellules cancéreuses du pancréas peuvent se propager aux organes et vaisseaux sanguins voisins et à des parties éloignées du corps.
La plupart des cancers du pancréas commencent dans les cellules qui tapissent les canaux du pancréas. Ce type de cancer est appelé adénocarcinome pancréatique ou cancer exocrine du pancréas. Moins fréquemment, le cancer peut se former dans les cellules productrices d'hormones ou les cellules neuroendocrines du pancréas. Ces types de cancer sont appelés tumeurs neuroendocrines du pancréas, tumeurs des cellules des îlots ou cancer endocrinien du pancréas.

Facteurs de risque

Les facteurs qui peuvent augmenter votre risque de cancer du pancréas comprennent:
 Fumeur.
 Diabète.
 Inflammation chronique du pancréas (pancréatite).
 Antécédents familiaux de syndromes génétiques pouvant augmenter le risque de cancer, y compris une mutation du gène BRCA2, le syndrome de Lynch et le syndrome de mélanome malin taupe atypique familial (FAMMM).
 Antécédents familiaux de cancer du pancréas.
 Obésité.
 Un âge plus avancé, car la plupart des gens sont diagnostiqués après 65 ans.
Une vaste étude a démontré que la combinaison du tabagisme, du diabète de longue date et d'une mauvaise alimentation augmente le risque de cancer du pancréas au-delà du risque de l'un de ces facteurs seuls.

Complications

À mesure que le cancer du pancréas évolue, il peut entraîner des complications telles que:
Perte de poids. Un certain nombre de facteurs peuvent entraîner une perte de poids chez les personnes atteintes d'un cancer du pancréas. Une perte de poids peut survenir lorsque le cancer consomme l'énergie du corps. Les nausées et les vomissements causés par les traitements anticancéreux ou une tumeur pressant votre estomac peuvent rendre la nourriture difficile. Ou votre corps peut avoir des difficultés à traiter les nutriments des aliments parce que votre pancréas ne produit pas suffisamment de sucs digestifs.
Jaunisse. Le cancer du pancréas qui bloque la voie biliaire du foie peut provoquer une jaunisse. Les signes comprennent la peau et les yeux jaunes, l'urine de couleur foncée et les selles de couleur pâle. La jaunisse survient généralement sans douleur abdominale.
Douleur. Une tumeur en croissance peut exercer une pression sur les nerfs de l'abdomen, provoquant une douleur qui peut devenir intense. Les analgésiques peuvent vous aider à vous sentir plus à l'aise. Les traitements, tels que la radiothérapie et la chimiothérapie, peuvent aider à ralentir la croissance tumorale et à soulager la douleur.
Dans les cas graves, votre médecin peut recommander une procédure pour injecter de l'alcool dans les nerfs qui contrôlent la douleur dans votre abdomen (bloc du plexus cœliaque). Cette procédure empêche les nerfs d'envoyer des signaux de douleur à votre cerveau.
Une occlusion intestinale. Le cancer du pancréas qui se développe ou appuie sur la première partie de l'intestin grêle (duodénum) peut bloquer l'écoulement des aliments digérés de votre estomac vers vos intestins.
Votre médecin peut recommander qu'un tube (stent) soit placé dans votre intestin grêle pour le maintenir ouvert. Dans certaines situations, il peut être utile de subir une intervention chirurgicale pour placer une sonde d'alimentation temporaire ou pour attacher votre estomac à un point inférieur de vos intestins qui n'est pas bloqué par le cancer.

La prévention

Vous pouvez réduire votre risque de cancer du pancréas si vous:
Arrêter de fumer. Si vous fumez, essayez d'arrêter. Discutez avec votre médecin des stratégies pour vous aider à arrêter, y compris les groupes de soutien, les médicaments et la thérapie de remplacement de la nicotine. Si vous ne fumez pas, ne commencez pas.
Maintenez un poids santé. Si vous avez un poids santé, travaillez pour le maintenir. Si vous avez besoin de perdre du poids, visez une perte de poids lente et régulière - 1 à 2 livres (0,5 à 1 kilogramme) par semaine. Combinez l'exercice quotidien avec une alimentation riche en légumes, fruits et grains entiers avec de plus petites portions pour vous aider à perdre du poids.
Choisissez une alimentation saine. Une alimentation riche en fruits et légumes colorés et en grains entiers peut aider à réduire votre risque de cancer.
Envisagez de rencontrer un conseiller en génétique si vous avez des antécédents familiaux de cancer du pancréas. Il ou elle peut revoir vos antécédents familiaux de santé avec vous et déterminer si vous pourriez bénéficier d'un test génétique pour comprendre votre risque de cancer du pancréas ou d'autres cancers.

Quels sont les traitements disponibles ?

Dans 10 à 20 % des cas, il est possible d’enlever la tumeur par une intervention chirurgicale avec pour objectif de guérir de la maladie. Il s’agit d’une opération complexe, le plus souvent complétée d’une chimiothérapie 4 à 8 semaines plus tard.
La résection chirurgicale de la partie tumorale du pancréas constitue la base du traitement à visée curative des cancers du pancréas. Elle n’est envisageable que si la tumeur reste localisée au pancréas sans avoir essaimé des cellules tumorales dans d’autres organes, responsables de la formation de tumeurs filles appelées métastases.
Les sites les plus fréquents des métastases d’origine pancréatiques sont le foie et les poumons. Leur recherche fait partie du bilan pré-opératoire des cancers du pancréas réalisé par le scanner thoracique et abdomino pelvien auquel peut être ajouté si nécessaire un PET-scan (injection d’un sucre marqué par un traceur radio-actif qui va se fixer sur les cellules tumorales en division).
L’envahissement local péri pancréatique d’organes ou de vaisseaux voisins peut soit s’avérer résécable avec la tumeur par une intervention chirurgicale plus complexe avec reconstructions vasculaires veineuses (envahissement de la veine mésentérique supérieure, de la veine porte ou de la veine splénique) soit constituer une contre indication à l’exérèse chirurgicale qui n’est parfois identifiée qu’en cours d’intervention conduisant le chirurgien à renoncer à la pancréatectomie au profit d’autres gestes chirurgicaux destinés à traiter les symptômes : dérivation biliaire pour traiter l’ictère en restaurant un circuit pour la bile, dérivation gastrique pour éviter une occlusion digestive par la tumeur.
La chimiothérapie utilise des médicaments anticancéreux qui agissent dans l’ensemble du corps sur toutes les cellules cancéreuses, y compris celles qui ne sont pas repérables par les examens. Elle peut nécessiter la pose d’une chambre implantable. La GEMCITABINE est aujourd’hui systématiquement proposée après la résection à visée curative d’un cancer du pancréas. Elle a montré son efficacité pour réduire le risque de récidive. La durée de ce traitement est de 6 mois. Ce produit est également proposé en cas de tumeur non résécable. D’autres chimiothérapies peuvent être alors également utilisées.
Si la tumeur n’est pas opérable, une chimiothérapie, associée dans certains cas à une radiothérapie, peut contribuer à ralentir le développement de la maladie, à soulager les symptômes (diminuer les douleurs notamment) et à améliorer la qualité de vie.
La tumeur peut créer un obstacle à l’écoulement de la bile vers l’intestin provoquant démangeaisons et jaunisse. Dans ce cas, il est nécessaire de drainer la bile en posant une endoprothèse par voie endoscopique ou en réalisant une dérivation par opération chirurgicale.
L’intervention comprend l’ablation d’une partie de l’estomac, de la vésicule biliaire, d’une partie des voies biliaires, de la tête du pancréas et de la totalité du duodénum.

En quoi consiste le suivi ?

Le suivi dépend du stade auquel a été diagnostiqué votre cancer et du traitement que vous avez reçu. Le calendrier et la durée sont déterminés avec votre médecin en collaboration avec l’équipe spécialisée ayant réalisé le traitement. La surveillance au long cours après pancréatectomie pour cancer du pancréas est basée sur des contrôles réguliers associant le plus souvent à l’examen clinique un dosage sanguin de l’ACE et du CA 19-9 et un examen radiologique de l’abdomen (échographie, scanner, IRM) et des poumons. Un suivi nutritionnel est mis en place au plus tôt.
Votre médecin vous indique également les signes qui doivent vous amener à consulter en urgence : démangeaisons et jaunisse notamment.
La survenue d’une récidive du cancer, locale intra abdominale ou métastatique à distance est possible même au-delà de 10 ans après la chirurgie initiale ne justifie que très rarement une réintervention chirurgicale. Son traitement est basé sur la chimiothérapie éventuellement associée à la radiothérapie.
Les différents médecins participant à la surveillance se tiennent mutuellement informés. Dans certains cas, il peut vous être proposé de recourir à des équipes spécialisées en soins palliatifs.